M. le duc de Cambacérès. (c) RMN

Homme politique, pair de France, sénateur et grand maître des cérémonies de l'empereur Napoléon III.
Né en 1798, mort en 1881.

Marie Jean Pierre Hubert, baron puis duc de Cambacérès est l'aîné des deux neveux du deuxième consul, fils du général baron de Cambacérès.
Il entra en 1812 parmi les pages de Napoléon Ier. Il suivit le roi de Rome à Blois en 1814. Officier des chasseurs à cheval, il fut fait prisonnier à Waterloo. Ayant entrepris malgré ses goûts des études de droit, il devint avocat à Paris en 1823. Capitaine de la garde nationale et membre du conseil général de la Seine sous Louis-Philippe, il fut nommé pair de France en 1835.
Louis-Napoléon, après l'avoir appelé à la Commission consultative de décembre 1851, le comprit dans la première promotion du Sénat du nouveau régime, le 26 janvier 1852, et, après le rétablissement de l'Empire, le fit duc et grand maître des cérémonies de la maison de l'Empereur.Il effectuera plusieurs missions confidentielles.
Au Sénat, comme à la Chambre des pairs, il resta très discret. L'un de ses biographes contemporains écrivait de lui : "Si vous demandiez ce qu'est M. de Cambacérès, on vous répondrait : charitable. Les journaux ont célébré ses œuvres de bienfaisance."

Il avait épousé Louise-Anne Alexandrine Thibon, fille du sous-gouverneur de la Banque de France, dont il n'eut pas de descendance.

Source :
- F. Choisel in Le Dictionnaire du Second Empire. Fayard, 1995.
- Site sur Jean-Jacques Régis de Cambacérès et la famille Cambacérès.