allart.jpgNotaire, représentant à la Constituante, maire d'Amiens, député et conseiller général de la Somme.
Né à Tugny (Aisne) le 2 mars 1796, mort à Amiens, le 13 septembre 1861.

Constant Prudent Casimir Allart est le fils d'un laboureur. Installé à Amiens, où il exerce la profession de notaire (il présidera la chambre professionnelle de son arrondissement sous le Second Empire), il s'investit beaucoup dans la garde nationale. Il atteint le grade de lieutenant-colonel en novembre 1846 et devient même commandant en chef au début de 1848 à la suite de la retraite du colonel en titre. Le tour pris par les évènements ne lui convenant pas, il démissionne rapidement.
Conseiller municipal d'Amiens depuis 1843, il est élu par la Somme à la Constituante et y siège à droite.
Maire d'Amiens à partir du coup d'Etat, il est le candidat du gouvernement dans la première circonscription du département pour les élections législatives de 1852. Il est élu très facilement et entre la même année au conseil général de la Somme. Sa fidélité au pouvoir lui permet d'être nommé chevalier de la Légion d'honneur en août 1854 puis officier en août 1860 et d'être confirmé comme maire de la grande cité picarde. Il est réélu en 1857 au Corps législatif et y siège jusqu'à son décès.

E. Anceau, Dictionnaire des Députés du Second Empire. P.U.R., 1999.

Photo (c) RMN.