laTourAuvergne_Appert.jpg

Ministre des Affaires étrangères du 17 juillet 1869 au 2 janvier 1870 et du 10 août au 4 septembre 1870.
Né à Paris le 21 octobre 1823, mort au château des Angliers (Vienne) le 5 mai 1871.

Diplomate de carrière issu d'une famille illustre, Henri de La Tour d'Auvergne passa notamment par les ambassades de Berlin, Rome et Londres. C'est à ce dernier poste que vint l'arracher sa nomination au ministère des Affaires étrangères dans le cabinet de transition du 17 juillet 1869.

En raison de ses opinions cléricales conservatrices (il avait été fort apprécié du Saint-Père lors de son ambassade romaine, et il avait un frère archevêque de Bourges), son arrivée fut fort bien accueillie par le parti catholique ; elle équilibrait les tendances libérales des autres ministres.

Nommé sénateur après la démission du ministère, il fut rappelé au même poste dans l'éphémère cabinet Palikao.


Francis Choisel in Le Dictionnaire des Ministres, Perrin, 1990, dir. B. Yvert.