Ministre de la Justice le 10 août 1870.
Né en 1818, mort en 1890.

Fils d'un inspecteur de l'enseignement primaire, Michel Grandperret commença en 1844 une carrière d'avocat à Lyon, entra dans la magistrature en 1849 comme substitut et en gravit les divers échelons sous l'Empire jusqu'à devenir procureur général à la Cour de Paris en 1867 et conseiller d'Etat hors section. Il poursuivit notamment le journal La Lanterne d'Henri Rochefort et requit deux fois en Haute Cour, en 1870, contre Pierre Bonaparte dans l'affaire Victor Noir et contre les accusés d'un complot contre l'Empereur. Bonapartiste ardent, il accéda le 10 août au ministère de la justice, après la chute du ministère Ollivier, et fut renversé, avec l'Empire, le 4 septembre. Revenu à une carrière d'avocat pendant quelques années, il réussit en 1877 à se faire élire sénateur inamovible ; il siégea avec le groupe de l'Appel au peuple et vota avec les droites.

Francis Choisel in Dictionnaire du second Empire, dir. J. Tulard, Fayard.