deroyer.jpg

Ministre de la Justice du 24 janvier au 10 avril 1851 et du 16 novembre 1857 au 4 mai 1859.
Né à Versailles le 29 octobre 1808, mort à Paris le 13 décembre 1877.

Avocat en 1829, entré dans la magistrature en 1832 au titre du ministère public, Ernest de Royer plaida en 1849, comme avocat général, à la haute-cour de Bourges et fut nommé, un an plus tard, procureur général près la cour d'appel de Paris. Ministre de la Justice du 24 janvier au 10 avril 1851, membre de la Commission consultative puis conseiller d'Etat au lendemain du 2 Décembre, il rentra dans la magistrature en 1853, en devenant procureur général près la Cour de cassation. A nouveau ministre de la Justice le 16 novembre 1857, après la mort d'Abbatucci, il eut à prendre la responsabilité de la loi de sûreté générale votée à la suite de l'attentat d'Orsini, en 1858. Il rendit son portefeuille le 4 mai 1859 et fut nommé le lendemain au Sénat, avec le poste de premier vice-président. Premier président de la Cour des comptes en 1863, il était également président du conseil général de la Marne.
Après la chute de l'Empire, il se consacra à sa carrière de magistrat.

Francis Choisel in Le dictionnaire du second Empire, Fayard.