ducos.JPG

Ministre de la Marine et des Colonies. Né en 1801, mort le 17 avril 1855.

Armateur bordelais par tradition, neveu du consul Roger Ducos, Jean Etienne Théodore Ducos devint conseiller général puis, en 1834, député de son département natal. Il siégea dans l'opposition dynastique jusqu'en 1848. Elu à l'Assemblée constituante, il fut battu en mai 1849, mais retrouva un siège quelques mois plus tard comme représentant de la Seine. Votant avec le parti de l'Ordre, il rallia ensuite le camp de Louis-Napoléon Bonaparte. Ministre de la Marine et des Colonies dans le ministère du 9 janvier 1851 qui accepta la destitution du général Changarnier, il chuta avec ses collègues le 24 du même mois, mais retrouva son portefeuille le lendemain du 2 Décembre. Son administration fut notamment marquée par le développement de la marine militaire à vapeur et par l'installation de la France en Nouvelle-Calédonie. Il eut également à organiser les transports maritimes durant la guerre de Crimée. Il avait été nommé sénateur le 4 mars 1853. Il mourut à son poste le 17 avril 1855.

Francis Choisel in Dictionnaire du second Empire, dir. J. Tulard, Fayard.

Merci à Diego de Selva pour les documents photographiques.