Louis-Lucien Bonaparte

Prince et altesse, chimiste et linguiste, député puis sénateur.
Né à Thorngrowe (Angleterre), le 4 janvier 1813, mort à Fano (Italie) le 3 novembre 1891.

Il naît en Angleterre, l'année où ses parents Lucien Bonaparte et Alexandrine Jacob de Bleschamp étaient les captifs de Sa Gracieuse Majesté. Il fait d'excellentes études qui font de lui non seulement un chimiste de talent (il est l'inventeur de la valériatane de quinine) mais aussi un linguiste de réputation internationale, spécialiste des langues finnoise et basque et des dialectes anglais. Il est l'auteur de 216 livres, dont un dictionnaire de 70 langues qui fait encore autorité.
Ces activités, pourtant, ne l'empêchent pas de devenir en 1848 député de la Seine puis, l'année suivante, de la Corse où il contribue à appuyer la politique de son cousin, le Prince-président, ce qui lui vaut de devenir ultérieurement grand-croix de la Légion d'honneur et sénateur.
Marié à Maria-Anna Cecchi, fille d'un sculpteur florentin, le 4 octobre 1833 à Florence, il s'éteint sans postérité légitime, mais laisse un bâtard reconnu sur le tard, Louis-Clovis Bonaparte, qui n'aura pas de descendance.