CharlesLucien3.jpgPrince de Canino et de Musignano, ornithologue, député au Conseil législatif des Etats de l'Eglise, député à l'Assemblée constituante romaine, vice-président puis président de l'Assemblée de la République romaine.
Né à Paris le 24 mai 1803, mort à Paris le 29 juillet 1857.

Charles-Lucien Bonaparte est le premier enfant de Lucien Bonaparte et d'Alexandrine Jacob de Bleschamp. Il fut le deuxième et dernier prince de Canino et Musignano, ayant vendu à la famille Torlonia le domaine sur lequel reposait ce titre.
Il fut élu par la petite ville de San Ginesio (marche d'Ancône) député au Conseil législatif créé par la Constitution que Pie IX avait octroyée à ses sujets temporels. Charles-Lucien fut l'un des premiers à réclamer la déchéance pontificale. Il siégea ensuite à l'Assemblée constituante réunie après le départ du pape et, finalement, à l'Assemblée républicaine. Il fut vice-président et président de cette dernière, où il s'en prit violemment, à plusieurs reprises, au Prince-président, son cousin, après la décision de celui-ci d'envoyer à Rome un corps expéditionnaire chargé de rétablir l'autorité du pape. Le prince de Canino aurait été au nombre des instigateurs du meurtre, sur les marches de la Chambre des députés, du comte Rossi, ministre libéral nommé par Pie IX, geste spectaculaire qui devait être le point de départ de la révolution. Des poursuites, en tout cas furent engagées contre lui par le pouvoir pontifical, qui ne les suspendit qu'à la requête du Prince-président.
Par ailleurs zoologiste éminent spécialisé dans l'ornithologie, Charles-Lucien Bonaparte a publié de nombreux ouvrages en anglais, en français, en italien et en latin.
Le prince Charles-Lucien avait épousé le 29 juin 1822 à Bruxelles sa cousine germaine Zénaïde (1801-1854), fille de Joseph Bonaparte, dont il eut douze enfants dont les princes Joseph-Lucien, Lucien-Louis et Napoléon-Charles. Les époux étaient séparés depuis le décret de Napoléon III en date du 6 février 1854.