L'Empereur

Napoléon III et l'Europe

Dans les Idées napoléoniennes, ouvrage qu’il publie en 1839, le futur Napoléon III écrit à propos de son oncle : « Les vues de l’Empereur se sont agrandies en proportion du terrain de ses exploits ; les événements l’ont mis à même de vouloir la

Lire la suite

Une journée de Napoléon III | Commentaires : 7

Le bicentenaire de la naissance de Napoléon III a projeté un peu de lumière sur le second Empire. Pendant près de vingt ans, la France va connaître sur le plan social, économique, militaire, politique, de grands changements. Quel est l’homme qui, à la tête de l’Etat, voit un monde se transformer ? Un article de Jules Bertaut dans le n°75 de février 1953 de la revue Historia nous aide à saisir le nouveau souverain dans son intimité.

Lire la suite

L’empereur Napoléon III : un Européen convaincu. | Commentaires : 7

Napoléon Ier tenta de mettre sur pied une Europe forte et unitaire, en un seul et même corps de nation. Mais son échafaudage était d’argile. Napoléon III, son neveu, rêve d’une Europe associative, libre-échangiste, reposant sur le principe des nationalités. Une idée moderne et généreuse mais qui n’a pu survivre à la guerre de 1870.

Lire la suite

Napoléon le Grand… c’est Napoléon III | Commentaires : 37

Napoléon III ne s’est jamais remis d’avoir été traité de « petit » par Victor Hugo. Il serait temps, pourtant, que le poète s’incline devant le souverain. Les œuvres du neveu ont été, au moins, à la mesure de l’oncle. Napoléon le grand, non, ce n’est pas le conquérant, c’est le bâtisseur.

Lire la suite

L'empereur de la vie quotidienne

La margarine, le moteur à explosion, le logement social… Autant de projets chers à Napoléon III, ce «rêveur» soucieux d’améliorer la vie quotidienne de ses sujets.

Lire la suite

Les 16 quartiers de l'Empereur | Commentaires : 3

D'après Joël Aubailly, Les ancêtres de Napoléon III, préface de Jacques Jourquin, Éditions Christian, Paris, 1998.

Lire la suite

Napoléon III à Plombières | Commentaires : 1

Sous le Directoire, le Consulat et surtout sous l'Empire, on rencontre les Bonaparte dans les stations thermales les plus réputées de France, d'Allemagne, de Suisse et d'Italie. Plombières fut une de leurs villes d'eaux de prédilection. De 1798 à 1814, on compte en effet, une saison de Madame Mère, une de Joseph, une de Louis, puis deux de Pauline et enfin cinq séjours de Joséphine, d'Hortense et de Julie.

Lire la suite

L'affaire de Boulogne | Commentaires : 3

Le 6 août 1840, à 8 h 30 du matin, le sous-préfet de Boulogne-sur-Mer adresse au ministre de l'Intérieur une dépêche télégraphique en ces termes : "Louis Bonaparte vient de faire une tentative sur Boulogne. Il est poursuivi et déjà plusieurs des siens ont été arrêtés."
A 9 h 45, il lui en envoie une autre disant : "Louis Bonaparte est arrêté. Il vient d'être transféré au château où il sera bien gardé."

Lire la suite

L'affaire de Strasbourg

- Je suis le fils de l'Empereur !
- Le fils est mort, je ne connais que le roi !

Ce curieux dialogue a lieu le 30 octobre 1836. Les interlocuteurs sont le futur Napoléon III et un obscur sergent cantonné à Strasbourg ; la première conspiration de Louis-Napoléon est en marche. Une conspiration "ridicule jusqu'à l'absurde", mais qui aura une suite, à Boulogne, en 1840, et une autre, un certain 2 décembre, qui fera entrer le petit jeune homme de 1836 dans l'Histoire, cette fois par la grande porte.

Lire la suite

Chronologie de la vie de l'Empereur et de son règne | Commentaires : 2

1808 20 avril : naissance de Charles Louis-Napoléon Bonaparte à Paris. 1815 Après Waterloo, Hortense de Beauharnais est englobée dans la proscription des Bonaparte. 1817 Fixée à Augsbourg, Hortense achète en Suisse le château d'Arenenberg. 1825

Lire la suite

Faut-il réhabiliter Napoléon III ? | Commentaires : 7

Faut-il réhabiliter Napoléon III ? C'est aller à contre-courant d'une tradition solidement établie, dès le second Empire, et vivement critique à l'égard de "Napoléon le Petit". Mais depuis quelques années, les historiens corrigent cette image négative.

Lire la suite

Un socialiste au pouvoir ?

Socialiste, voire utopiste dans sa jeunesse, empereur réprimant les révoltes populaires, Louis-Napoléon Bonaparte a expérimenté la distance qui peut exister entre un projet social et sa réalisation. Limitée, inachevée, son oeuvre en la matière témoigne cependant d'une attention réelle portée aux maux de la société industrielle.

Lire la suite

Napoléon III et les saint-simoniens

La France du second Empire est aussi celle des utopies économiques et sociales : l'homme porté au pouvoir par le coup d'État du 2 décembre 1851 se montre soucieux de la condition ouvrière et enclin à adopter des mesures radicalement nouvelles pour l'améliorer. Mais attentif depuis sa jeunesse au sort des "classes laborieuses", et plus particulièrement séduit par les idées du saint-simonisme, Napoléon III disposait-il pour autant d'une véritable marge de manœuvre pour faire triompher ses idéaux de justice et de paix sociale ?

Lire la suite

L'Empereur était-il démocrate?

"Qu'est-ce que c'est que ce cauchemar-là ? D'un côté, une nation, la première des nations, et de l'autre un homme, le dernier des hommes, et voilà ce que cet homme fait à cette nation ! Il la foule aux pieds, il lui rit au nez, il la raille, il la nie, il l'insulte, il la bafoue !"
Ainsi fulmine Victor Hugo dans un pamphlet féroce contre celui qu'il surnomme, depuis le coup d'État du 2 décembre 1851, "Napoléon le Petit". Ce brûlot antibonapartiste est publié le 5 août 1852, le jour même où Hugo arrive à Jersey, au début d'un long exil. Presque un siècle et demi plus tard, Philippe Séguin, président de l'Assemblée nationale et fin connaisseur de Napoléon III, en fait au contraire un chef d'État visionnaire et incompris, animé d'une "foi démocratique" et précurseur du général de Gaulle. Plus récemment encore, Alain Minc affirme qu'il faut "revisiter" sa personnalité et son oeuvre, qui semblaient fasciner François Mitterand. Entre la légende noire et la réhabilitation enthousiaste, où est donc la vérité ? Comment répondre à cette question, maintes fois posée par les historiens : Napoléon III était-il démocrate ?

Lire la suite

Les idées politiques et sociales de Napoléon III

Il y a plusieurs façons de s'intéresser à l'Histoire : les uns privilégient les personnages et les faits, les batailles et les anecdotes, souvent plus riches de sens que les beaux esprits ne feignent de le croire. D'autres, tels Marx ou Maurras, Michelet ou Bainville, y cherchent de véritables grilles de lecture du monde qui, ramassant le passé en de vastes synthèses, révèlent le présent et dévoilent l'avenir. D'autres encore ouvrent les livres, recueillent les récits, scrutent les archives sans idées préconçues, armés de la simple curiosité de savoir "ce qui s'est passé" et d'observer les enchaînements infinis et minuscules des causes et des conséquences. C'est cette dernière catégorie d'historiens qu’intéresse Louis-Napoléon Bonaparte et le second Empire, période moins riche que d'autres en anecdotes et en rebondissements, et déroutante pour les amateurs de grilles toutes faites, mais fort instructive pour ceux qui aiment l'Histoire telle qu'elle est.

Lire la suite

Les deux visages de Napoléon III | Commentaires : 1

Le responsable du désastre de Sedan ? L'homme généreux qui voulait rendre les Français heureux ? Ce monstre dépeint par Victor Hugo ? Qui était-il ?

Lire la suite

Une biographie de Napoléon III

Biographie partielle de l'Empereur, fruit des travaux de William Smith, Bernard Ménager et Jean Tulard.

Lire la suite