Le Sénat, sous le Second Empire, n’était pas une assemblée législative mais le «gardien du pacte fondamental et des libertés publiques». Autrement dit, il assurait le contrôle de la constitutionnalité des lois adoptées par le Corps législatif,

Lire la suite